Ghislaine Glasson Deschaumes

Directrice Transeuropéennes

Ghislaine Glasson Deschaumes est directrice de la revue internationale de pensée critique Transeuropéennes, qu’elle a fondée en 1993, coordinatrice du projet international « Traduire en Méditerranée ». Elle travaille à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense en tant que chef de projet du labex Les passés dans le présent. Elle est membre associée de l’Institut des sciences sociales du politique. Elle a été responsable de l’équipe de recherche associée « Traduire, entre les cultures » au Collège international de philosophie (2005-2011).

En tant que chercheuse à l’Institut des sciences sociales du politique (2011-2012), elle a codirigé le GIS « Institutions patrimoniales et pratiques interculturelles », qu’elle a cofondé. En tant que chercheuse indépendante (2009-2010), elle a mené des missions de recherche et de valorisation pour le ministère de la Culture et de la Communication ou pour la Fondation européenne de la culture. Elle a créé et dirigé de 2005 à 2008 le programme « Culture et Politique » à la Maison de l’Europe de Paris (ateliers, débats publics, conférences internationales). De 1993 à 2004, elle a dirigé l’ONG Transeuropéennes/Réseaux pour la culture en Europe, qui conduisait des projets de coopération internationale dans le domaine des sciences humaines et sociales, de la litérature, de la traduction et des arts (Balkans, région euro-méditerranéenne) : ateliers de recherche interdisciplinaires et transnationaux, universités d’été en sciences sociales et humaines, dans les Balkans, ateliers de formation sur la traduction culturelle dans la région euro-méditerranéenne. Au sortir des conflits dans l’ex-Yougoslavie, Transeuropéennes a également lancé et mené le programme « Actions militantes des femmes à travers les frontières » (1999-2004). Auparavant, elle avait travaillé pour l’édition française de la revue culturelle Lettre internationale. Elle a commencé sa carrière à l’université de Graz, en tant que lectrice en littérature et civilisation françaises.